jeudi 29 mai 2014

Des Parcelles du Domaine des Pères Sainte-Croix à Vendre!

"One final paragraph of advice: do not burn yourselves out. Be as I am - a reluctant enthusiast....a part-time crusader, a half-hearted fanatic. Save the other half of yourselves and your lives for pleasure and adventure. It is not enough to fight for the land; it is also important to enjoy it. While you can. While it’s still here. So get out there and hunt and fish and mess around with your friends, ramble out yonder and explore the forests, climb the mountains, bag the peaks, run the rivers, breathe deep of that yet sweet and lucid air, sit quietly for a while and contemplate the precious stillness, the lovely, mysterious, and awesome space. Enjoy yourselves, keep your brain in your head and your head firmly attached to the body, the body active and alive, and I promise you this much; I promise you this one sweet victory over our enemies, over those desk-bound men and women with their hearts in a safe deposit box, and their eyes hypnotized by desk calculators. I promise you this; You will outlive the bastards." 
~ Edward Abbey.
 
Domaine des Pères Sainte-Croix
Baie Groulx / Baie des Pères
1565 Chemin des Pères à Lac-Simon

Site patrimonial à sauvegarder pour la valeur architecturale de ces bâtiments!
selon la Loi sur le patrimoine culturel  

Site à protéger pour ses valeurs paysagères, naturelles (écologiques) et archéologiques!
selon la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme 
 
Imposant milieu humide à haute valeur écologique!

Haut potentiel archéologique de nature préhistorique!
 Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine


Baie Groulx / Baie des Pères
 Chaque weekend de l'été!

"Spotted baie des pères !!"
posted: September 1, 2013
Spotted: LAC SIMON @ Facebook

"Ok gang, que diriez-vous de créer un énorme rassemblement de bateaux à la baie des pères le samedi 28 juin prochain à 13h ? Qui est partant partante ? C'est un rendez-vous à ne pas manquer ! PARTYY TIMEEEE"
posted: June 8, 2014
 Spotted: LAC SIMON @ Facebook
 




Des Parcelles du Domaine des pères Sainte-Croix à vendre
Benoit Sabourin
le 24 mai, 2014
Le Droit 

Deux mois apres avoir été vendu au coût de 2,5 millions de dollars à une société à numéro ayant comme secteur d'activitié l'exploitation de bâtiments résidentiels de logements, le Domaine des pères Sainte-Croix, à Lac-Simon, fait déjà l'objet d'une vente de terrains a des particuliers.

Trois terrains de 7500 mètres carres ont été mis sur le marché ces deniers jours au coût de 345,000 $ chacun. L'immense domaine de 48 acres, qui appartenait jusqu'à mars denier à la Congrégation des peres Sainte-Croix, fait pourtant l'objet d'un règlement de citation adopte par la municipalité de Lac-Simon en janvier 2013, lequel vise à proteger le volet patrimoinial de l'endroit. Parmi les elements à conserver, on retrouve notamment le batiment principal et l'ancienne chapelle.

Selon le règlement, « nul ne peut, sans l'autorisation du conseil municipal, diviser, sub-divider, rediviser ou morceler un terrain dans un site patrimonial cite ». Il est également interdit d'ériger une nouvelle construction sur le site sans l'approbation des élus, peut-on lire dans l'énoncé municipal.

Aucunne demande n'a été effectuée aupres du comité consultatif d'urbanisme de Lac-Simon avant la mise en vente des parcelles. Le courtier immobilier resposable de la vente des terrains concernés pour l'agence Via Capitale Innovation, Luc Poupart, affirme qu'il n'y a rien d'illégal dans la facon de faire de ses clients.

« C'est strictement une mise en marché. S'il y a des offres d'achat, elles seront conditionelles a ce que le conseil municipal donne son aval en fonction de reglement adopté en 2013. Il y a peut-etre des gens qui croient qu'on devrait aller chercher l'accord de la municipalité en premier, mais ca ne pas de difference », a-t-il mentionné.

Pour gagner du temps

Il s'agit simplement d'une démarche afin de gagner du temps, alors qu'un projet global sera présenté un mois à Lac-Simon, a-t-il précisé. Une portion de l'ancien domaine servira à de la revente immobiliere, alors qu'un autre partie sera destinée à la communauté. Avant qu'un acte d'achat soit entériné, la proposition pour l'ensemble du projet devra etre acceptée par les élus.

« Il y a de beaux projets qui s'en viennent pour la population », a ajouté M. Poupart, sans donner plus de détails.

Pour sa part, le maire de Lac-Simon, Jacques Maillé, n'est pas inquiet outre mesure par les intentions des propriétaires. La mise en marche des trois terrains respecte la reglementation en matirere d'urbanisme qui stipule que les diimensions des emplacements doivent etre d'un minimum de 7500 mètre carrés.

« Pourvu qu'ils respectent la règlementation, il n'y a pas de problème. Ce sont de toute façon des terrains sur le bord de l'eau qui ne touchent pas les bâtiments partrimoniaux », a indiqué le maire Maillé.

***********  
Règlement 450-2012 de Citation à Titre de Site Patrimonial 
Adoption du règlement (janvier 2013) Municipalité de Lac-Simon visant à citer à titre de site patrimonial le domaine des Pères Sainte-Croix, situé au 1565, chemin des Pères à Lac-Simon. 


CONSIDÉRANT QUE la municipalité peut, par règlement de son conseil et après avoir pris l’avis de son comité consultatif d’urbanisme (CCU), citer en tout ou en partie un bien patrimonial situé sur son territoire dont la connaissance, la protection, la mise en valeur ou la transmission présente un intérêt public (article 127) ; 

CONSIDÉRANT QUE le périmètre visé dont les limites sont décrites ci-après est compris dans une zone identifiée au plan d’urbanisme de la municipalité comme zone à protéger; 

CONSIDÉRANT QUE le Domaine des Pères Sainte-Croix est d’intérêt patrimonial, pour ses valeurs architecturale, paysagère, ethnologique et identitaire;

CONSIDÉRANT QU’un avis de motion a été dûment donné lors de la séance du Conseil tenue le 5 octobre 2012;

CONSIDÉRANT QUE cet avis désignait le périmètre du site patrimonial cité en rubrique et les motifs invoqués pour sa citation;

CONSIDÉRANT QU’une séance publique s’est tenu le 8 décembre 2012, au cours de laquelle les personnes intéressées ont été invitées à faire leurs représentations relativement à la citation à titre de site patrimonial du Domaine des Pères Sainte-Croix;

CONSIDÉRANT QUE le Conseil a jugé opportun d’adopter un règlement de citation en vertu de la Loi sur le Patrimoine Culturel (Chapitre IV, section III, article 127 à 147);


Sur proposition de monsieur le Conseiller Paul Malouf

Il est résolu unanimement;


QUE le Conseil municipal de Lac-Simon adopte le règlement numéro 450- 2012 qui est décrété comme suit :


ARTICLE 1 - DÉSIGNATION DU SITE PATRIMONIAL


Domaine des Pères Sainte-Croix

Le Domaine des Pères Sainte-Croix, tel que délimité sur le plan annexé au présent règlement, intégrant la maison de repos, le pavillon Georges Gagnon, la croix de chemin situé à l’angle de la route 321 et du chemin des Pères, le calvaire et le chemin de croix bordant le littoral du lac Simon, est cité comme site du patrimoine et est ci-après nommé dans le présent règlement « le site patrimonial ».


Le périmètre faisant l’objet de la citation est désigné par un trait gras sur le plan annexé au présent règlement.


Adresse: 1565, chemin des Pères, Lac-Simon, Québec, J0V 1E0

Propriétaire: Province Canadienne de la Congrégation de Sainte-Croix

Cadastre: Division d’enregistrement de Papineau
Cadastre officiel de Canton de Hartwell
Numéro des lots: 32-P, 32-P subdivision 1, 33-P et 33 subdivision 4, Rang 2
No. Matricule au rôle d’évaluation foncière : 1689-20-8035


Dimensions du site: Frontage : 163.06 m Profondeur : 480.06 m Superficie : 19.75 hectares

ARTICLE 2 - MOTIFS DE LA CITATION À TITRE DE SITE PATRIMONIAL
Le Conseil reconnaît la valeur patrimoniale du Domaine des Pères Sainte- Croix. Le site patrimonial présente un intérêt pour ses valeurs architecturale, paysagère, ethnologique et identitaire. 

La valeur patrimoniale du Domaine des Pères Sainte-Croix a été reconnue lors de l’inventaire du patrimoine bâti réalisé sous l’égide de la Conférencerégionale des Élus de l’Outaouais et du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Le rapport d’inventaire recommande l’adoption d’un statut de reconnaissance et de protection municipale en vertu de la Loi sur le Patrimoine Culturel

Le domaine, aménagé en 1933 par la congrégation des Pères Sainte-Croix, est intimement lié à l’histoire de la municipalité. Les pères Sainte-Croix ont aménagé le site principalement pour en faire un lieu de repos, de formation et de retraite estival. Plusieurs citoyens et villégiateurs des environs ont assisté aux messes dominicales ayant lieu dans la chapelle du bâtiment principal. Plusieurs mariages et baptêmes y ont été célébrés. 

Le bâtiment principal (la maison de repos), doté de deux lieux de culte, de salles polyvalentes et de chambres, ainsi que le bâtiment secondaire (le pavillon Georges Gagnon), abritant une cuisine, un réfectoire, une bibliothèque et des chambres sont harmonieusement intégrés au paysage et à la topographie. Plusieurs éléments architecturaux récupérés lors du démantèlement et de la reconstruction de l’ancienne église presbytérienne St-Paul (1867-1931) de Montréal sur le site du Collège de Saint- Laurent (arrondissement Saint- Laurent, Montréal) ont été intégrés aux bâtiments : des vitraux, des portes et des moulures en bois notamment. La reconstruction de l’église St-Paul a été dirigée par l’architecte Lucien Parent, sous l’égide des Pères Sainte-Croix et Lucien Parent serait également le concepteur de la maison de repos des Pères Sainte-Croix de Lac-Simon.


Les matériaux de construction utilisés pour la construction des bâtiments sont en grande partie des matériaux récupérés, ce qui rappelle le contexte socio- économique difficile du début des années 1930. Le bois utilisé pour la construction a été prélevé, en grande partie, sur le domaine des Pères.
Le site comporte un cimetière privé datant de la fin du XIXe siècle où reposent une vingtaine de descendants de la famille Groulx, premiers colonisateurs protestants de Lac-Simon. Les sépultures se trouvent à proximité du calvaire, aux abords du chemin des Pères.

Les éléments d’intérêt sont les suivants
  • La terrasse en forme de proue de bateau du bâtiment principal (maison de repos).
  • La tour-chapelle coiffée d’un clocher et d’une croix, qui rappelle la vigie d’un paquebot.
  • La chapelle, incluant ses éléments de décor originaux (anges en bois sculpté, portes avec vitraux, la fenestration originale incluant les vitraux représentant les apôtres verre gravé au jet de sable).
  • Le revêtement des murs en bardeaux peint en vert.
  • La croix de chemin, située à la jonction du chemin des Pères et de la route
  • 321 ainsi que le calvaire situé sur le chemin des Pères. 
  • Le cimetière privé se trouvant à proximité du calvaire.  
  • Le bâtiment secondaire, abritant la cuisine, un réfectoire, une bibliothèque et
  • des chambres ainsi que les portes et les vitraux qu’il contient (pavillon Georges Gagnon).  
  • Une cabine de réflexion (petit pavillon de retraite).

La citation à titre de site patrimonial du Domaine des Pères Sainte-Croix vise la préservation des éléments d’intérêt décrits ci-dessus. La constitution en site du patrimoine favorisera la préservation de ce site et de ses éléments constitutifs.
  
ARTICLE 3 - CITATION 

Le Domaine des Pères Sainte-Croix est cité à titre de site patrimonial, conformément à la Loi sur le Patrimoine Culturel (Chap. IV, section III).

ARTICLE 4 - EFFETS DE LA CITATION DU SITE DU PATRIMOINE 

4.1 Le propriétaire d’un site patrimonial cité doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la préservation de la valeur patrimoniale du site et des immeubles qui y sont implantés (article 136).
4.2 Nul

  • diviser, subdiviser, rediviser ou morceler un terrain dans un site patrimonial cité;
  • démolir tout ou partie d’un immeuble situé dans un site patrimonial
  • cité;  
  • ériger une nouvelle construction dans un site patrimonial cité;
  • excaver le sol dans un site patrimonial cité à l’exclusion des inhumations et des exhumations;
  • faire un nouvel affichage, modifier, remplacer ou démolir une ne peut, sans l’autorisation du Conseil; enseigne dans un site patrimonial cité.
ARTICLE 5 - CONDITIONS D’ACCEPTATION DES TRAVAUX
Les travaux exécutés à l’intérieur du site patrimonial cité ne peuvent avoir pour effet d’altérer ou de détruire les éléments sur lesquels est fondé son intérêt patrimonial.
Les travaux devront viser à entretenir ou à restaurer : 
  • La maison de repos, dont la forme rappelle celle d’un paquebot, et sa chapelle rustique. Les volumes de l’immeuble et ses éléments distinctifs; terrasse en forme de proue de bateau, clocher, fenêtres rappelant les hublots d’un paquebot, doivent être préservés. Le revêtement extérieur en bardeaux de bois doit être préservé, les interventions d’entretien et de réparation doivent viser sa conservation. Les vitraux ornant les fenêtres de la chapelle doivent être préservés.
  • Le pavillon Georges-Gagnon;
  • La croix de chemin;
  • Le calvaire;
  • Un petit pavillon de retraite.
Trois types d’intervention sont possibles :
  • L’intervention minimale est le maintien en bon état du site et des immeublesqui y sont implantés; 
  • Les travaux de restauration et de réparation des immeubles privilégiant l’utilisation des matériaux et techniques utilisés au moment de leur construction sont recommandés; 
  • Le changement de la fonction du site et des immeubles qui y sont implantés. 
  • Le volume et l’emplacement des ouvertures (portes et fenêtres) de la maison de repos, de la chapelle et du pavillon Georges Gagnon doivent être conservés et ne faire l’objet d’aucune modification.
ARTICLE 6 - PROCÉDURE D’ÉTUDE DES DEMANDES DE PERMIS
  1. 6.1  Quiconque désire intervenir sur un élément immobilier situé dans le site patrimonial cité, et quiconque désire modifier l’aménagement paysager ou modifier l’affichage du site patrimonial cité; doit au préalable :
    • présenter une demande de permis (qui tient lieu de préavis article 139) à la municipalité au moins 45 jours avant d’intervenir;
    • la demande de permis doit comprendre une description complète des travaux planifiés ainsi que des plans et croquis.
  2. 6.2  À la réception de la demande officielle complète, le Comité consultatif d’urbanisme (CCU) l’étudie et formule ses recommandations au Conseil.
  3. 6.3  Le Conseil, à la lumière des recommandations du CCU, rend sa décision. Si le Conseil est d’avis que la demande est acceptable, celui-ci peut y fixer des conditions particulières. Si le Conseil refuse la demande, il doit exprimer par écrit les motifs du refus au requérant.
  4. 6.4  Une copie de la résolution indiquant la décision du Conseil, accompagnée de l’avis du Comité consultatif d’urbanisme, doit être transmise au requérant par le directeur général.
6.5 Si la décision du Conseil autorise les travaux, la municipalité doit, le cas échéant, joindre au permis municipal lors de sa délivrance une copie de la résolution qui fixe les conditions particulières qui s’ajoutent à la règlementation municipale.

ARTICLE 7 - DÉLAIS
Le requérant ne peut débuter les travaux avant la délivrance du permis.
Le permis est retiré si le projet n’est pas entrepris un an après la délivrance du permis ou si ce projet est interrompu pendant plus d’un an (article 140).


ARTICLE 8 - DOCUMENTS REQUIS
Tout ce qui peut faciliter la bonne compréhension du projet, tels que des esquisses, des plans, des élévations, des coupes schématiques, la liste des matériaux et couleurs utilisées, etc.
Toute autre information requise par les règlements d’urbanisme de la municipalité.


ARTICLE 9 - PÉNALITÉS ET SANCTIONS
Une poursuite pénale pour une infraction à une disposition des articles 186 (aider quelqu’un à commettre une infraction à la Loi), 187 (entraver l’action d’un inspecteur autorisé par la municipalité), et 205 (effectuer des travaux sur un site patrimonial cité sans avoir les autorisations nécessaires ou sans respecter les conditions fixées) de la Loi sur le Patrimoine Culturel peut être intentée par la municipalité lorsque l’infraction concerne le patrimoine culturel qu’elle a cité.
Les amendes prévues pour les infractions aux dispositions de la Loi varient selon la nature de l’infraction. Les amendes minimales sont de 2000 $ et les amendes maximales, de 1 140 000 $.

ARTICLE 10- RÈGLEMENTSD’URBANISME
Le site patrimonial est également assujetti aux dispositions des règlements d’urbanisme en vigueur dans la municipalité et qui lui sont applicables.

ARTICLE 11 - MISE EN VIGUEUR
Le présent règlement entre en vigueur conformément à la Loi.



GASTON A. TREMBLAY, M.D. FRCPC Maire

JACQUES MAILLÉ Directeur général

Adopté
c.c.

Pères Ste-Croix, Père Jean-Pierre Aumont
Gouvernement du Québec
Les membres du CCU
Monsieur Éric Bordeleau, directeur en bâtiment-environnement et urbanisme

Madame Nathalie Gamet, adjointe au directeur en bâtiment- environnement et urbanisme
 
***********
Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire



  Archéologie préventive
Archéo-Québec

Le Groupe de recherche archéologique de l’Outaouais (GRAO) lui confère un haut potentiel archéologique de nature préhistorique relié à la période du Sylvicole inférieur (1000 à 400 ans avant notre ère) !

De plus, on y retrouve un cimetière familial privé datant de la fin des années 1800 et début des années 1900 où reposent une vingtaine de descendants de la famille Groulx, premiers colonisateurs protestants de Lac-Simon!




***********

Infractions, recours et sanctions 
Ministère de la Culture et des Communications du Québec

La Loi précise quels actes constituent des infractions ainsi que les sanctions prévues pour ces infractions.

Les infractions
Une personne physique ou morale qui contrevient aux dispositions de la Loi commet une infraction. Voici une liste non exhaustive d'infractions pour lesquelles la Loi prévoit des sanctions.
  • Ne pas prendre les mesures nécessaires pour préserver la valeur patrimoniale de son bien classé ou cité.
  • Faire une intervention sur un bien classé ou sur un immeuble situé dans un site patrimonial déclaré sans avoir obtenu au préalable les autorisations requises.
  • Aliéner (vendre, donner, céder ou léguer) un bien patrimonial classé sans transmettre les avis obligatoires à la ministre ou sans obtenir au préalable les autorisations requises. 
  • Faire une intervention sur un bien patrimonial cité ou sur un immeuble situé dans un site patrimonial cité sans avoir obtenu au préalable les autorisations requises ou sans avoir transmis les préavis prévus à la Loi. 
  • Ne pas aviser sans délai la ministre de la découverte d'un bien ou d'un site archéologique.
  • Aider une autre personne à commettre une infraction.
  • Amener une autre personne à commettre une infraction par un encouragement, un conseil, un consentement, une autorisation ou un ordre.
  • Entraver l'action d'un inspecteur autorisé par la ministre ou par la municipalité.
Les recours et les sanctions
Amendes
Toute personne coupable d'une infraction à la Loi est passible d'une amende. Les amendes prévues par la Loi vont de 500 $ à 1 140 000 $.

Les montants des amendes sont plus élevés pour les personnes morales que pour les personnes physiques.

Les amendes perçues par la ministre sont versées au Fonds du patrimoine culturel québécois. Celles perçues par les municipalités ou les communautés autochtones leur appartiennent.

Récidive
En cas de récidive, le montant de l'amende est doublé. En cas de récidive additionnelle, il est triplé.

Ordonnance de remise en état

La Cour supérieure peut ordonner la remise en état d'un bien lorsque certains actes, comme des travaux ou la démolition partielle ou totale du bien, sont posés sans que l'autorisation requise ait été obtenue, ou si les conditions préalablement fixées pour effectuer ces interventions n'ont pas été respectées.

Les travaux sont à la charge du propriétaire. Si ce dernier n'exécute pas les travaux dans le délai imparti, la Cour peut autoriser la ministre ou la municipalité à y procéder. Les coûts alors engagés pour ces travaux sont garantis par une hypothèque légale sur le bien.

D'autres recours
Si un bien patrimonial classé est aliéné (c'est-à-dire vendu, donné, légué ou cédé) en violation avec les dispositions de la Loi, cette aliénation est nulle. Les droits d'actions visant à faire reconnaître cette nullité sont imprescriptibles.

Une modification cadastrale faite sans avoir obtenu les autorisations requises est annulable. Tout intéressé peut s'adresser à la Cour supérieure pour faire prononcer cette nullité.

mardi 27 mai 2014

Village Nourricier, Brasse-Camarade & P'tit café de l'Auberge

Merci Luce-Maude Boily!
Merci Luc Poirier!

 La plantation des arbres fruitiers du projet Village nourricier de l'Alliance alimentaire de Papineau au garage municipal de Lac-Simon à l'intersection de la route 321 et le chemin du Parc
 

Nous somme prets!

On commence ensemble avec la premiere!

On commence ensemble avec la premiere! 
    
La plantation des arbres fruitiers fini!

Les fruits de l'autonomie alimentaire 
Marie-Charlotte Paquette
le 27 mai 2014
La Petite Nation

Les municipalités de Lac-Simon, Montpellier et Ripon seront bientôt embellies par 90 arbres fruitiers, dans le cadre du Projet villages nourriciers. L'initiative a pour but de mobiliser les citoyens, en leur proposant de planter, ou encore de parrainer, un arbre fruitier sur un terrain municipal. Ainsi, le samedi 31 mai, la population est invitée prêter main forte à la corvée de plantation.

Une fois matures, les arbres produiront des fruits et des noix qui seront à la portée de tous, tout en embellissant la municipalité. «Pourquoi ne pas joindre l'utile à l'agréable et planter des choses qui se mangent», fait valoir un membre du comité Village Nourricier de l’Alliance Alimentaire de Papineau, Luce-Maude Boily. La cueillette sera ouverte à tous, pour encourager l'autonomie alimentaire et l'alimentation locale. «On passe, on prend quelques fruits, noix et on en laisse assez pour les autres. C'est aussi simple que ça», raconte Mme Boily, séduite par le projet.

Les citoyens peuvent aussi parrainer un arbre, au mieux de leurs compétences, en veillant à son bien-être. Villages nourriciers et l'Alliance alimentaire Papineau proposent régulièrement une gamme d'ateliers sur des sujets connexes dans le cadre des Ateliers qui portent fruit. Parrainer un arbre nourricier est l'occasion de parfaire ses connaissances en terme de soin des arbres fruitiers ou à noix. «Il s’agit d’un projet porteur et mobilisateur pour la population de Lac-Simon, qui fait que petit à petit, d’année en année, Lac-Simon deviendra un paysage beau à croquer», lance Mme Boily.

Le Projet villages nourriciers a germé l'an dernier, à l'Alliance alimentaire de Papineau. Depuis, des arbres nourriciers ont été plantés à Saint-André-Avellin. Une trentaine d'arbres ont été aussi plantés le 27 mai à l'école secondaire Louis-Joseph-Papineau par des élèves. Le fruit du labeur de tous ces bénévoles sera visible dans quelques années, un peu partout dans Papineau.

«C'est une activité intergénérationnelle. L'an passé, il y avait des gens de tous les âges et on espère que ce sera pareil samedi», indique le directeur de l'Alliance alimentaire Papineau, Luc Poirier.

************

Bravo Véronique Filion & Frédéric Joly!
 
 Daniel St-Pierre de la microbrasserie Dieu du ciel, Diane et Yvon Charbonneau du camping Saint-André-Avellin,  la copropriétaire de Brasse-Camarade, Véronique Filion, Éric Lalonde de la microbrasserie Simple Malt et le copropriétaire de Brasse-Camarade, Frédéric Joly, ont lancé la nouvelle activité Brasse-Mobile.

À la chasse aux microbrasseries
Jessy Laflamme
le 27 mai 2014
La Petite Nation

Grâce à la Brasse-Mobile, les gens pourront découvrir le monde des microbrasseries.

L'entreprise Brasse-Camarade de Saint-André-Avellin, qui vend de la bière et des produits fins, amènera les participants visiter des microbrasseries de Saint-Eustache, Blainville et Saint-Jérôme. «Ils rencontreront les brasseurs, découvriront comment on fait la bière et pourront déguster les bières sur place avec celui qui les fabrique», explique la copropriétaire, Véronique Filion.

Pour l'instant, quatre dates sont prévues soit le 28 juin, le 26 juillet, le 23 août et le 20 septembre. Le départ en autobus s'effectuera à 9h au Camping Saint-André-Avellin. Le retour est prévu pour 17h.

Pour Mme Filion, cette activité est peut-être le début d'une série puisqu'elle aimerait également organiser des tournées dans la Petite-Nation. «J'aimerais permettre aux gens de visiter les producteurs locaux», indique-t-elle.

L'entreprise avellinoise vend déjà plusieurs aliments de la Petite-Nation et travaille en collaboration avec plusieurs commerçants de la Petite-Nation. Lors du lancement de la programmation de l'Auberge Petite-Nation qui se déroulera demain soir, elle effectuera une dégustation avec la boulangerie artisanale Grains de vie et la Ferme HLF.

Brasse-Camarade a profité du lancement de Brasse-Mobile pour présenter ses nouvelles sections de bières à conserver et de bières coups de cœur. PLUS >>>

************
 Bravo Dominic Rozon!
Le directeur général, Dominic Rozon a présenté la programmation été-automne du P'tit café de l'Auberge


Le feu aux planches @ P'tit Café de l'Auberge
Marie-Charlotte Paquette
le 29 mai 2014
La Petite Nation

La scène culturelle sera occupée, cet été et cet automne, au P'tit café de l'Auberge de Saint-André-Avellin. Une quarantaine de spectacles allant du folk au blues y seront présentés, du 5 juillet au 20 décembre.

À l'affiche, entre autres, des artistes reconnus pour mettre le feu aux planches, Marco Calliari, Damien Robitaille, Radio Radio, le trio jazz Karen Young et l'artiste émergente, Klô Pelgag. La programmation regroupe les artistes par styles pour aider le public à s'y retrouver.

Nouveauté cette année, des spectacles seront présentés non seulement les samedis, mais aussi les vendredis soir. «On prend le pari d'essayer les vendredis, compte tenu du succès des samedis, a expliqué Dominic Rozon, directeur général du P'tit Café de l'Auberge. Nous avons misé sur la musique Blues et les soirées hommages dans le but de répondre à un autre public.»

Le coup de cœur de l'auberg est Bears of Legend. «Ils ont conquis leur public salle par salle et maintenant, c'est plein, partout où ils passent», a affirmé M. Rozon. La scène accueillera également une des favorites du directeur général, la blueswoman Cécile Doo-Kingué, en collaboration avec les mélomanes de la Petite-Nation.

Fidèle à la tradition, le P'tit café de l'Auberge accueillera également des événements artistiques et culturels comme les soirées peinture en direct. «C'est devenu un classique ici», a commenté M. Rozon. Les artistes émergents pourront aussi participer aux soirées micro ouvert, en août et en septembre. PLUS >>>

vendredi 23 mai 2014

Fête nationale du Québec: Oui avec Chénéville! Non avec Duhamel!

Séance ordinaire du 4 avril 2014:  Le conseil de la municipalité de Lac Simon autorise la tenue de la Fête nationale du Québec, en commun, avec les municipalités de Chénéville et Duhamel!

Le maire, monsieur Jacques Maillé, enregistre son droit de veto, dit NON au Fête nationale du Québec avec Duhamel à Chénéville!
 

Séance ordinaire du 7 mars 2014 
097-03-2014
10.2 Mise en commun de l’organisation des activités de loisirs avec les municipalités de Chénéville et Duhamel.
CONSIDÉRANT QUE plusieurs activités sont organisées par les trois (3) municipalités de Chénéville, Duhamel et Lac-Simon;
CONSIDÉRANT QUE la population visée est sensiblement la même;
CONSIDÉRANT QUE ces activités demandent une implication en ressources humaines et financières importantes;
CONSIDÉRANT QUE la réussite des activités passe inévitablement par la participation des citoyens de notre milieu;
CONSIDÉRANT QU’il y va de l’intérêt de nos communautés de s’associer pour ces évènements afin de maximiser l’utilisation des ressources de nos municipalités;
CONSIDÉRANT QU’il est déjà démontré que l’union fait la force; Pour ces motifs;
 

Sur proposition de monsieur le Conseiller Michel Lavigne;

QUE le conseil de la municipalité de Lac-Simon accepte de se joindre aux municipalités de Chénéville et Duhamel pour l’organisation et la promotion des différentes activités de loisirs, tourismes et cultures; 

ET QUE ce conseil mandate les directeurs généraux et secrétaires-trésoriers des trois (3) municipalités afin d’organiser une rencontre avec les conseillers responsables en loisirs afin de planifier la mise en commun desdites activités de loisirs.


099-03-2014
10.4 Programme d’assistance financière aux manifestations locales de la Fête nationale du Québec édition 2014 autorisation à signer. CONSIDÉRANT l’intérêt des municipalités de Chénéville, Duhamel et Lac- Simon de mettre en commun l’organisation des activités des loisirs (résolution numéro 097-03-2014);
CONSIDÉRANT l’opportunité pour les conseils municipaux ci-dessus mentionnés d’obtenir des sommes d’argent pour préparer la Fête nationale du 24 juin 2014;
Pour ces motifs;
 

Il est proposé par monsieur le Conseiller Gilles Robillard;

QUE le Conseil municipal de la municipalité de Lac-Simon autorise le directeur général/secrétaire-trésorier à préparer et signer tous les documents nécessaires à l’obtention d’une aide financière dans le cadre du programme d’assistance financière aux célébrations locales le 24 juin 2014 de la Fête nationale;
QUE ce conseil accepte que soit réalisée cette activité en partenariat avec celle de Chénéville et Duhamel.

Note : Monsieur Jacques Maillé, Maire, demande si l’adoption de la résolution est unanime.
Adoptée à l’unanimité
c.c. Trésorerie
Municipalité de Chénéville 

Municipalité de Duhamel

Séance ordinaire du 4 avril 2014

133-04-2014 
10.1 Suivi de la mise en commun de l’organisation des activités de loisirs avec les municipalités de Chénéville et Duhamel. (La Fête nationale du Québec

CONSIDÉRANT la préparation de documents afin de réaliser l’activité de la Fête nationale du Québec en commun;
CONSIDÉRANT l’intérêt des membres du conseil de la municipalité de Lac- Simon de faire l’activité avec les municipalités de Chénéville et Duhamel;

Sur proposition de monsieur le Conseiller Michel Lavigne;

QUE ce conseil autorise de débourser la somme engagée n’excédant pas mille dollars (1 000 $) pour ladite activité;
QUE cette entente soit de trois ans afin de permettre aux trois municipalités de tenir une activité sur les trois territoires.
Note : Monsieur Jacques Maillé, Maire, demande si l’adoption de la résolution est unanime.

Le maire, monsieur Jacques Maillé enregistre son droit de veto.

Adoptée à l’unanimité
c.c. Trésorerie
Municipalité de Chénéville 

Municipalité de Duhamel

mercredi 21 mai 2014

Paniers Accueils: Oui à Chénéville / Non à Lac Simon!

Séance ordinaire du 7 mars 2014: Le conseil de la municipalité de Lac Simon autorise la demande de soutien financier à l’unanimité  pour la distribution de paniers d’accueil aux nouveaux propriétaires de la municipalité de Lac-Simon!

Le maire, monsieur Jacques Maillé enregistre son droit de veto pour les refuser!

Bravo Chénéville!
Merci le Comité des paniers d'accueils!
Merci Aline Jeannotte, Louise Forcier, Christine Sénéchal et Jean-Yves Paquin!
Aline Jeannotte, Louise Forcier, Christine Sénéchal et le maire de Chénéville, Gilles Tremblay, ont souhaité la bienvenue à Ketsia Johns et Daniel Giroux, qui sont de nouveaux citoyens de Chénéville

Accueillante Chénéville
Marie-Charlotte Paquette
21 mai, 2014
La Petite Nation

SOLIDARITÉ . S'installer dans une nouvelle demeure signifie aussi rencontrer de nouvelles personnes et s'acclimater à une nouvelle région. Comme ce processus peut être long et laborieux, le Comité des paniers d'accueils de Chénéville a décidé d'accélérer les choses.

Ketsia Johns et Daniel Giroux sont les premiers à avoir reçu l'intrigant panier d'accueil, le mardi 20 mai. Visiblement très lourd, le panier était porté par les initiatrices du projet, Aline Jeannotte et Christine Sénéchal, entourées de bénévoles et du maire de Chénéville, Gilles Tremblay. «Wow, s'est exclamé M. Giroux. C'est émouvant de voir que vous avez pris de votre temps pour accueillir des nouveaux venus. Merci.»

Le couple a déballé son présent comme si c'était le matin de Noël. Vins, chocolats, bière, certificats-cadeaux, rabais et une multitude d'autres objets reposaient au creux du panier. Plus de 80 commerçants ont contribué au geste, convaincus par les bénévoles du comité. Ils proviennent en majorité de Chénéville et de Lac-Simon, sauf pour ceux dont les services ne sont pas offerts dans ces municipalités. «Nous voulons faire découvrir ce qu'il y a comme service dans les environs, a expliqué Mme Jeannotte. Avec la situation économique, il faut se serrer les coudes.»

Dans la région, ce n'était pas une première pour les paniers d'accueil. Il y a 16 ans, Mme Jeannotte, libraire et Mme Sénéchal, propriétaire du dépanneur Bélanger-Proteau, faisaient partie de l'association de commerçants à l'origine de cette idée à caractère économique et social. Le projet à but non lucratif ayant cessé depuis longtemps, elles ont décidé de renouer avec la tradition, en tant que citoyennes bénévoles.

Le comité a pour objectif d'offrir une douzaine de paniers d'accueil à de nouveaux propriétaires s'installant à Chénéville, sur une période d'environ un an. «S'il y a de la demande, ça pourrait continuer plus longtemps», croit Mme Jeannotte. Les commerçants désirant se joindre au panier d'accueil et les citoyens désirant soumettre la candidature d'un nouveau citoyen de Chénéville peuvent contacter Mme Jeannotte au 819-428-4080. PLUS >>>

Mme Johns et M. Giroux ont donc reçu deux porte-cartes où sont indiquées les coordonnées des électriciens, plombiers, coiffeurs et bien d'autres. Même la municipalité a contribué au panier d'accueil. «Il y a aussi un côté humain», a affirmé Mme Sénéchal. «C'est d'aller rencontrer les gens, de déballer avec eux et de répondre à leurs questions», croit un bénévole, Jean-Yves Paquin. PLUS >>>

************
4.1
Mandat pour préparer des paniers d’accueil et demande de soutien financier.
CONSIDÉRANT la demande de madame Aline Jeannotte d’offrir des coupons-rabais des commerces de la région et des échantillons des produits locaux et d’autres objets promotionnels aux nouveaux propriétaires de la municipalité de Lac-Simon;
Il est proposé par madame la Conseillère Chantal Crête;
QUE ce conseil autorise de débourser un montant de deux cents (200 $) dollars au nom du comité « Paniers d’accueil » afin de préparer des paniers d’accueil aux nouveaux propriétaires de la municipalité de Lac-Simon.
Note : Monsieur Jacques Maillé, Maire, demande si l’adoption de la résolution est unanime.
Adoptée à l’unanimité
c.c. Trésorerie
Madame Aline Jeannotte Conseillers responsables

Le maire, monsieur Jacques Maillé enregistre son droit de veto.

121-04-2014
4.1
Suivi des paniers d’accueil.
CONSIDÉRANT la demande de madame Aline Jeannotte d’offrir des coupons-rabais des commerces de la région, des échantillons des produits locaux et d’autres objets promotionnels aux nouveaux propriétaires/résidents de la municipalité de Lac-Simon;
CONSIDÉRANT QUE les membres du conseil aimeraient offrir les paniers d’accueil à tous les nouveaux propriétaires, autant les résidents que les non- résidents;
CONSIDÉRANT QUE la municipalité offre également une pochette de bienvenue aux nouveaux propriétaires autant les résidents que les non- résidents;
Il est proposé par monsieur le Conseiller Gilles Robillard;
QUE ce conseil autorise l’achat de nouvelles pochettes pour les nouveaux propriétaires et que ce conseil n’autorise pas l’achat de nouveaux paniers d’accueil pour que ce soit juste et équitable pour l’ensemble des contribuables;
Note : Monsieur Jacques Maillé, Maire, demande si l’adoption de la résolution est unanime.
121-04-2014
Le vote est demandé.
POUR = 4  Louise Houle Richard, Gilles Robillard, Michel Lavigne et Jean-François David.

CONTRE = 2 Chantal Crête et Odette Hébert
Adoptée à la majorité

vendredi 16 mai 2014

Trois Panneaux d'interprétation Dévoilés à Lac Simon

Trois Nouveau Panneaux d'interprétation ont été Dévoilés à Lac Simon 
Merci Jean-Yves Paquin!

 
Trois Nouveau Panneaux

Panneau #1: Lac Simon

Panneau #2: Lac Barriere

Panneau #3: Rocher Manitou

Trois panneaux d'interprétation ont été dévoilés à Lac Simon
Jessy Laflamme
16 mai, 2014
La Petite Nation

PANNEAUX D'INTERPRÉTATION. Il est maintenant possible d'en apprendre davantage sur l'histoire du lac Simon, puisque trois panneaux d'interprétation, installés à la marina, ont été dévoilés ce soir.

Ces œuvres réalisées par le passionné d'histoire, Jean-Guy Paquin, font partie du projet d'aménagement et de développement Lac-Simon 2035 et plus spécifiquement de l'objectif d'identifier et mettre en valeur les points d'intérêts historique, esthétique et écologique de la municipalité de Lac-Simon.

Le premier panneau porte donc sur l'histoire du lac Simon, le grand lac, la perle des Laurentides. On apprend notamment que le nom du lac vient de Simon Blanc de la nation des Cris.

Le deuxième panneau traite de la pointe du lac Barrière et les premiers établissements. Il est question notamment de la drave. Le dernier décrit le site sacré algonquin, le rocher Manitou où l'on retrouve des pictogrammes mettant en scène des êtres mythiques ou spirituels. Une partie de ce panneau est traduit en algonquin.

Lors de ce dévoilement, une descendante de la famille de Simon Canard Blanc, Yvonne Simon Canard blanc a présenté un court texte en Algonquin.

Ces panneaux s'ajoutent à ceux déjà installés sur l'île du Canard blanc qui se trouve au centre du lac Simon. PLUS >>>