jeudi 19 juillet 2012

Nouvelle Signalisation dans la Baie Groulx


NOUVELLE SIGNALISATION DANS LA BAIE GROULX (baie des Pères)
Association des propriétaires du secteur de la Baie Groulx du Lac-Simon

Soucieux d’assurer la sécurité nautique des résidents et plaisanciers, l’Association des propriétaires du secteur de la baie Groulx de Lac-Simon, en collaboration avec la municipalité de Lac-Simon et un comité formé d’utilisateurs, de représentants d’association et d’élus, a convenu d’aménager un chenal de navigation dans la baie Groulx (baie des Pères), en conformité avec le règlement sur les bouées privées. Cette initiative a pour but de donner aux riverains de la baie un accès sécuritaire au large avec leurs embarcations et de favoriser pour tous les utilisateurs des déplacements sécuritaires dans la baie sans toutefois y restreindre l’accès.

Notons que la partie sud-ouest de la baie est balisée par des bouées afin de délimiter la zone appartenant au propriétaire, les Pères Ste-Croix, par bail de location hydrique. L’ancrage y est interdit.

12 commentaires:

Anonyme a dit...

Si jamais un jours on devait donner le nom de mr Paul Malhouf a un médicament, se serait surement un suppositoire,car plusieurs l'ont de travers dans le cul.

Anonyme a dit...

That comment goes to show the level of your IQ-extremely low-we have to protect the lake from people such as you.

Anonyme a dit...

Your IQ must be extremely low you to, as i can see you dont speak french

Anonyme a dit...

Heureusement qu'il existe des Paul Malouf dans ce monde pour vous faire chier, Monsieur commentaire numero un. Vous le meritez bien.

Anonyme a dit...

Le chenal de navigation est le résultat d'un travail de partenariat entre les propriétaires riverains de la baie Groulx, des représentants d'association et du conseil municipal de Lac-Simon, des plaisanciers-utilisateurs ainsi que d'autres résidents de lac. Tous étaient soucieux d'améliorer la sécurité nautique et de réduire l'achalandage dans la baie Groulx. Diverses solutions ont été abordées et l'expérience s'est avérée très positive. Je profite donc de l'occasion pour demander votre collaboration et votre coopération et de bien vouloir emprunter le chenal de navigation pour entrer et sortir de la baie Groulx. C'est une question de sécurité tant pour les propriétaires riverains que pour les plaisanciers-utilisateurs du secteur.

Chantal (baie Groulx, lac-Simon)

Anonyme a dit...

C'est dommage de lire de tels commentaires personnels. Chacun a droit a son opinion et bien que je ne sois pas toujours d'accord avec les propos ou actions du blogueur, je me fait un honneur de rester respectueuse dans mes propos. Je vous invite à faire de même.

La critique constructive est toujours beaucoup plus efficace que les attaques personnelles!!!

Chantal

Anonyme a dit...

Avec ses agisements (photos entre autre) MR Malouf ne s'attire pas toujours la sympatie des citoyens.

Pour ce qui est de la baie Groulx,surprise a venir....



Anonyme a dit...

Ce qui est encore plus interessant de savoir c'est que M. Malouf, Mme Crête et M. Sayfy (pour rester respectueux) ne s'inquiete d'aucune facon que les Peres Ste-Croix ont mis des bouées avec du goudrons sur les bouchons directement dans leur baie. J'imagine que du goudrons ca polue bien moins que l'achalandage d'embarcation de la baie.

J'imagine que la mission de l'association des proprietaires du lac Simon n'est pas de protéger la qualité de l'eau et de la vie au lac Simon mais de plutot de se debarraser de la classe moyenne du lac.

Anonyme a dit...

Bonjour Mme Crête,

Est-ce que vous pensez que la lettre que M. Sayfy a fait parvenir au MDDEP n'est pas une attaque personnel? C'est très interressant comme lecture. Faut croire que M Malouf fait faire sa job sale par l'entremise de l'APLS. Si vous ne savez pas de quoi je parle, c'est dommage que la lettre fut ecrite au nom de l'APLS.

l'APLS pert beaucoup de crédibilité par ses agisements. Bien content qu'on en fait plus partie. Si la bande riveraine est si importante que ca pour l'APLS, faite pas juste vous attaquer a un groupe, toute les residences qui ont bati dans la bande riveraine devrait se conformer a la loi (incluant le maire et son conseillé). Ce qui me semble encore plus bizarre c'est que je me suis promener autour du lac en ponton en fin de semaine et j'ai remarqué qu'une résidence est en construction dans la baie Lafontaine qui est directement dans la bande riveraire et l'APLS ne dit rien au conseil municipale, mais de l'autre cote, s'attaque a un groupe qui est la depuis 25-30 ans?

Pour ce qui est de respect, est-ce que M. Malouf en démontre?

Ca fait 27 ans que je suis au lac Simon et j'ai jamais vu autant de bisbille que depuis le nouveau conseil d'administration. Le maire qui dit a ces citoyens de se fermer la gueule en plein conseil, c'est pas três respectueux. Ca, c'est pas compté que M. Malouf agit dans le dos du conseil municipale (Poker run l'an dernier par exemple). On est choyé comme conseil. Heureusement il y en 2-3 qui font du sense. Je comprend M. Johnson a la réunion publique qui dit que comme conseillé il se fait tirer d'un bord et de l'autre. Je lui lêve mon chapeau.

Pour ce qui est du commentaire de M. Malouf qui dit qu'on doit protéger le lac de personne comme lui qui a un quotient bas, il faut aussi protéger le lac contre des personnes comme lui et son agenda personnel.

L'environnement j'y tient a coeur mais c'est pas en s'attaquant contre juste la population qu'il s'attaque qu'on va regler le problème.

Pour ce qui est du chenail, merci pour votre implication.

Juste au cas ou vous vous le demanderiez, nous avons 2 chalets et 1 roulotte au lac Simon donc je comprend les 2 cotes de la medaille. La roulotte c'est par choix et pour etre dans la nature que je l'ai choisi.

Chantal Crête a dit...

Commentaire pour Anonymous au sujet du goudron sur les bouées des pères. C'est un épisode très malheureux dont j'ai appris l'existence après le coup. Après vérification auprès des pères, c'était pour rendre étanche les bouéeŝ (empêcher que l'eau pénètre dans le bouchon) car les bouées finissaient toujours par se remplir d'eau et couler au fond. D'ailleurs, j'ai appris que goudron est le produit LE PLUS SÉCURITAIRE pour l'environnement et les cours d'eau. Il est complètement NEUTRE pour l'environnement et totalement BIODÉGRABLE.

Chantal Crête a dit...

Voici un extrait de l'article sur les propriétés du GOUDRON (nom véritable BITUME).http://www.bitume.info/rub_hse_C1.htm

Produit d’origine naturelle, le bitume est « neutre » vis-à-vis de l’environnement, ne cause aucune pollution et joue le rôle de barrière protégeant l’environnement.

Le bitume aide à limiter la pollution environnementale.

Ses qualités intrinsèques en font l’un des produits les plus appropriés pour imperméabiliser les parois des décharges et empêcher les fuites d’eaux résiduelles avant traitement, dans le sol et la nappe phréatique (ex. imperméabilisation de terril dans le nord de la France avec une géomembrane bitumineuse armée préfabriquée et recouverte de terre végétale). Le bitume et ses dérivés servent également à renforcer des cuves servant à rendre inerte des déchets industriels. Preuve de son innocuité, le bitume est aussi employé pour rendre étanche des réserves d’eau destinée à la consommation humaine et les préserver des infiltrations de produits polluants. Deux récentes études ont démontré, une nouvelle fois, que la mise en contact prolongée de bitume « pur » avec de l’eau ne laissait s’échapper vers cette dernière, ni hydrocarbure, ni métal, ni métalloïde.

Sa grande résistance au vieillissement

Le bitume favorise également l’allongement de la durée de vie d’ouvrages d’art. Cela permet de réaliser des économies sur le plan pécuniaire et énergétique (moins d’entretien nécessaire, report des travaux de réfection). Une circulation routière dense peut, à terme, entraîner une certaine usure du revêtement bitumineux sous forme de particules finement divisées en suspension dans l’atmosphère appelées « poussière de route ». Mais des tests menés par des laboratoires ont montré que cette poussière est en quantité négligeable en regard des autres particules dans l’air (abrasion de 1/10e de millimètre de matériau au maximum).
De plus, le bitume ainsi finement divisé est biodégradable sous l’action conjointe de la lumière, de l’eau et de micro-organismes, et se trouve ainsi assimilé par le biosystème comme cela se fait quotidiennement pour les hydrocarbures s’écoulant des sources naturelles connues depuis la nuit des temps.

100 % recyclable

Le bitume ne présente aucune nocivité pour l’environnement même en fin de vie ! Lorsqu’un revêtement routier bitumineux devient obsolète, il peut être fraisé, concassé et directement réincorporé lors de la fabrication d’un un nouvel enrobé bitumineux. Rien ne se perd, tout se transforme.





Anonyme a dit...

Commentaire pour Chantal Crete.

Vous me faite bien rire. Ca prend ben des ecolo comme vous et votre groupe pour donner des rationels comme ca.

Quand c'est quelqu'un que votre groupe aime vous trouvez des excuses pour accepter ce qui est faite mais si ca serais un autre groupe, vous tenteriez de faire tout en votre pouvoir pour le faire changer.

Du goudron dans votre baie c'est correct mais vous tentez de sortir les villegiateurs de la baie en citant l'urine comme elements de polution. Le plus comique est que vous dite que vous saviez rien avant que ca soit faite et vous faite rien apres. Donc si je suis bien votre logique, si je coupe les arbres sur le bord de l'eau donc vous feriez rien?