jeudi 24 mai 2018

Nordikasa Dévoile sa Première Petite Habitation à Saint-André-Avellin

L'entreprise Nordikasa dévoile sa première petite habitation à Saint-André-Avellin; 
et le "Lotissement Habitats Grandeur Nature" à Lac-Simon; 
et également lac McGregor et du chemin du Lac-Clair à Val-des-Monts


Nordikasa dévoile sa première petite habitation
Louis-Charles Poulin
le 23 mai 2018
La Petite Nation

L'entreprise Nordikasa, concepteur et promoteur immobilier de petites habitations, a lancé officiellement le début de ses activités en dévoilant sa toute première construction située au Domaine Valdie 321N à Saint-André-Avellin.

Son premier modèle, l'Étoile du Nord, d'une superficie de 670 pieds carrés, offre un salon, une cuisine, une salle à manger, une chambre à coucher, une salle de bain et de lavage, ainsi qu'une grande terrasse. Selon la présidente et fondatrice de Nordikasa, Geneviève Girard, il s'agit d'un type d'habitation qui répondra aux besoins de plusieurs, notamment, ceux qui recherchent un style de vie «minimaliste», «la population vieillissante» et tout simplement ceux qui veulent «profiter de la vie». Cette entrepreneure a fondé Nordikasa en 2015 avec la volonté de développer des concepts d'habitations qui demandent de repenser les conventions et règles de la construction, indique-t-elle. «Les petites habitations Nordikasa visent à répondre aux besoins d'accessibilité, de simplicité et de liberté d'une partie grandissante de la population. Les jeunes professionnels comme les retraités et les familles souhaitent réaliser des projets et se connecter à ce qui est essentiel pour profiter d'une vie riche et significative […] Les gens le demandent. Ils veulent vivre dans plus petit, car ça coûte moins cher et pour plein de raisons.»

Mme Girard a présentement conçu onze modèles de petites habitations qui seront construites éventuellement pour tous les types de budget. Le plus petit modèle est doté d'une superficie de 255 pieds et le plus spacieux de 1200 pieds. Pour chaque construction, le client est invité à choisir son modèle, son assise, son style et ses options. Lors du dévoilement de sa première construction, l'entreprise a aussi présenté les modèles : Le Grand Duc et le Roi des Forêts. Ce dernier modèle de 1090 pieds carrés a la particularité de pouvoir être construit sur pilotis, ce qui «pourrait permettre de protéger et de garder les maisons construites près des rivières plus haut que le niveau de la crue des eaux», affirme Nordikasa qui a conçu ce modèle pour faire face aux inondations. «Nous souhaitons que les municipalités s'ouvrent à construire des maisons sur pilotis».

Avec l'annonce du lancement de ses activités et de ses modèles, dont quatre nouveaux de plus petite taille qui verront le jour cet été, Nordikasa s'attend à ce que la demande soit grande. «La demande anticipée poussera l'entreprise à utiliser ou envisager dans un futur rapproché des méthodes de construction non conventionnelle et nous serons prêts. C'est déjà tout réfléchi», assure Mme Girard. Elle prévoit la construction d'une soixantaine de petites habitations d'ici la fin de 2018, ce qui représente un investissement d'environ 10 millions $ et la création d'une cinquantaine d'emplois. Au Domaine Valdie 321N, 15 lots pouvant accueillir des petites habitations Nordikasa de 999 pieds carrés et moins sont disponibles et d'autres sont à venir. Une entente de partenariat a aussi été conclue avec les promoteurs du projet «Lotissement Habitats Grandeur Nature à Lac-Simon» pour la construction éventuelle de petites habitations. La municipalité de Val-des-Monts devrait également voir pousser des constructions Nordikasa dans les secteurs du Lac McGregor et du chemin Lac-Clair.

Cependant, la réglementation de la plupart des municipalités du Québec n’est pas encore prête à accueillir ce type d'habitation et certains préjugés persistent. «Il est grand temps que les municipalités acceptent les petites habitations, les minis maison et les micros maison», espère la présidente de Nordikasa qui aimerait bien construire à Gatineau. «Je ne vais pas arrêter d'essayer de débloquer et pas juste pour Nordikasa, mais aussi pour d'autres.»Elle espère que «Saint-André-Avellin deviendra la porte du changement en Outaouais» en accueillant la première construction de son entreprise. Le maire de Saint-André-Avellin, Jean-René Carrière, se réjouit de voir la première petite habitation de Nordikasa dans sa municipalité. Il informe que l'ancien conseil avait travaillé fort afin de rendre possible cette construction. «On est ouvert à tous, car on voit l'engouement», mentionne celui qui croit que les petites habitations vont attirer une nouvelle clientèle dans sa municipalité et que ce concept permet de faire des économies.


Les premières mini-maisons de l'Outaouais sont permises
le 23 mai 2018
Radio Canada
 


Grand projet pour petites maisons à Saint-André-Avellin
Benoit Sabourin
le 23 mai 2018
Le Droit

Un nouveau joueur fait son entrée sur le marché des petites habitations au Québec. La startup gatinoise Nordikasa a procédé en grande pompe, mercredi, au lancement officiel de ses activités en dévoilant sa toute première mini-maison construite sur le majestueux site du Domaine Valdie 321N, à Saint-André-Avellin.

Dotée d’une superficie de 670 pieds carrés habitables, L’Étoile du Nord figure dans le catalogue des 11 modèles de petites habitations conçus par l’entreprise.

C’est donc au sein du Domaine Valdie 321N, ce projet immobilier de plus de 200 terrains situé entre le lac Charlebois et la rivière Petite-Nation, à Saint-André-Avellin, que les premières constructions de Nordikasa verront le jour. La première phase du Domaine Valdie 321N comprend notamment 15 lots destinés à des habitations de 999 pieds carrés et moins. La deuxième phase, qui sera déployée au cours des prochaines années, proposera 35 terrains dédiés à des maisons de 999 pieds carrés et moins et une trentaine d’autres pour des résidences allant de 1000 à 1200 pieds carrés.

Ce projet immobilier piloté par les promoteurs Daniel Côté et Guy Leduc, est le premier du genre dans la région à permettre l’arrivée de petites maisons. Saint-André-Avellin est par le fait même la première municipalité en Outaouais à autoriser ce type de construction sur son territoire, alors que le conseil municipal précédent avait accordé les modifications de zonage nécessaire pour l’arrivée éventuelle de ces résidences de petite taille.

Après plus de deux ans de représentations pour tenter de convaincre des municipalités de modifier leur réglementation afin d’accueillir ce type de construction, la présidente et fondatrice d’entreprise, Geneviève Girard, espère d’ailleurs que Saint-André-Avellin deviendra la « porte du changement en Outaouais » en la matière. La femme d’affaires a lancé un message clair lors de la conférence de presse, mercredi matin.

« C’est en Outaouais que Nordikasa prend vie et j’en suis très fière, car nous voulons créer de l’emploi ici. Je suis heureuse de ce tournant puisqu’il est grand temps que les municipalités acceptent les petites habitations, les mini-maisons ainsi que les micro-maisons. Je vous demande personnellement, messieurs les maires et conseillers des villes de l’Outaouais, de prendre le temps d’écouter les citoyens qui demandent maintenant ce type d’habitation », a-t-elle affirmé.
Mme Girard soutient que la demande est grandissante pour ce mode de vie « minimaliste » et davantage écologique.

L’entreprise projette construire une soixantaine d’unités d’ici la fin de 2018, ce qui représenterait un investissement de plus de 10 millions $ et devrait créer au moins une cinquantaine d’emplois, selon Geneviève Girard. En plus de Saint-André-Avellin, Nordikasa espère s’implanter dans d’autres localités de l’Outaouais à court terme. Une entente de partenariat a été conclue récemment avec les promoteurs immobiliers du projet Lotissements Habitats Grandeur Nature, à Lac-Simon, et plusieurs terrains sont disponibles à cet endroit pour la construction de petites habitations. L’entreprise a également ciblé des lots dans les secteurs du lac McGregor et du chemin du Lac-Clair, à Val-des-Monts.

Le maire de Val-des-Monts, Jacques Laurin, était présent au lancement de Nordikasa. Il indique être favorable à l’idée que sa municipalité adapte sa réglementation en fonction de ce nouveau marché immobilier.

« C’est un concept qui est vraiment évolutif qui peut répondre autant aux besoins d’une jeune famille qu’aux exigences de personnes plus âgées. J’ai mis Mme Girard en contact avec notre service d’urbanisme afin de travailler les items. Il y a des embûches au niveau de la réglementation et on doit s’ajuster tout comme Saint-André-Avellin l’a fait », a-t-il dit.  PLUS >>>


*****************


 Le député provincial de Papineau, Alexandre Iracà, la mairesse de Saint-André-Avellin, Thérèse Whissell, le président du Domaine Valdie 321N, Daniel Côté, l'adjointe du député fédéral d'Argenteuil-La Petite-Nation Stéphane Lauzon, Céline Prud'homme, et l'associé du Domaine Valdie 321N, Guy Leduc, et sa conjointe Madeleine Corbeil, ont participé au lancement du projet résidentiel.

Des mini-maisons dans la Petite-Nation
Benoit Sabourin
le 22 septembre 2017
Le Droit

Des promoteurs ont procédé, vendredi après-midi, au lancement d'un projet immobilier en pleine nature qui permettra l'arrivée des mini-maisons, une première en milieu rural dans l'Outaouais.

Au terme du projet Domaine Valdie 321N, à Saint-André-Avellin, environ 200 nouvelles portes s'ajouteront sur le territoire de la municipalité d'ici sept à huit ans. La première phase de ce projet immobilier érigé sur un site montagneux aux abords de la route 321 Nord, entre le lac Charlebois et la rivière Petite-Nation, prévoit la construction de 41 unités résidentielles.

Le Domaine Valdie 321N sera divisé en trois secteurs, dont l'un d'eux sera destiné au marché des mini-maisons. Six des terrains de la première phase seront d'ailleurs réservés pour des mini-maisons d'une superficie allant de 500 à 999 pieds carrés de surface habitable. Pour les deux autres phases du projet résidentiel, davantage de ces types d'unités pourraient voir le jour.

Les deux autres zones du site résidentiel comprendront des maisons de 1000 à 1500 pieds carrés et de 1500 pieds carrés et plus.

L'une des particularités du domaine, c'est certainement la place dédiée pour les mini-maisons.

Le duo d'associés composé de Daniel Côté et Guy Leduc a notamment voulu plancher sur l'engouement croissant pour ce genre d'habitation au Québec.

« On veut que les gens sortent de la ville pour venir s'installer à Saint-André-Avellin. Les mini-maisons, ça commence de plus en plus à être populaire, mais on n'en trouve pas beaucoup. Les gens veulent vivre aujourd'hui. Ils sont tannés d'être égorgés. Avec des petites maisons faciles d'entretien, ça coûte moins cher de taxes et d'électricité. En plus, on est dans un secteur de campagne.

C'est un autre monde qu'on veut offrir », explique le président du Domaine Valdie 321N, Daniel Côté.
Selon les promoteurs, le Domaine Valdie 321N, une fois complété, représentera environ 55 millions de dollars en valeur immobilière.

Pour Saint-André-Avellin, ce développement est plus que bienvenu, soutient la mairesse, Thérèse Whissell. Pour une municipalité rurale, ce type de projet ne peut être que bénéfique, estime cette dernière.

« C'est sûr que ça va apporter des taxes et des gens qui vont venir s'établir chez nous et qui vont dépenser chez nous. Nos écoles vont augmenter en termes d'élèves. Les commerces vont en profiter. Je pense que c'est un très bon atout pour notre municipalité », indique Mme Whissell.
Les promoteurs souhaitent que la première phase de construction soit terminée d'ici deux ans.
Des journées portes ouvertes se déroulent sur le site du 829, route 321 Nord, à Saint-André-Avellin, samedi et dimanche, de 10h30 à 16h30. PLUS >>>

Aucun commentaire: